Aller au contenu

Comment implanter ses produits locaux dans les commerces de détail québécois ?

Comment implanter ses produits locaux  dans les commerces de détail québécois ?

 

En tant qu’entrepreneurs alimentaires, découvrez les 6 conseils pour propulser votre PME agroalimentaire dans les commerces de détails québécois. 

 

Le balado incontournable du CÎBIM, Nourrir vos ambitions, dédié aux transformateurs alimentaires, revient avec son deuxième épisode : Comment implanter ses produits locaux dans les commerces de détail québécois ? 

Dans le monde dynamique et intransigeant du commerce de détail alimentaire au Québec, la clé du succès réside dans la connaissance approfondie du marché et des stratégies efficaces à mettre en place pour exister. Dans cet épisode, vous découvrirez les témoignages de deux transformateurs et d’un courtier alimentaire afin de démystifier toutes les subtilités du marché et les pièges à éviter.  

Le marché du détail alimentaire englobe l’ensemble des activités commerciales liées à la vente directe de produits alimentaires aux consommateurs. Cela inclut les supermarchés, épiceries, marchés de producteurs, et autres points de vente de petite à moyenne échelle. Ce marché constitue le lien crucial entre les producteurs, les distributeurs et les consommateurs, offrant un accès varié aux produits alimentaires. Caractérisé par une concurrence intense, il est primordial d’être très bien préparé pour percer ce marché, et surtout pour y perdurer. 

 

Les 6 conseils pour atteindre ce marché féroce : 

 

  • L’art de l’innovation et le potentiel de votre marque : Pour conquérir les étagères, misez sur l’originalité. Un produit différent de ce qui existe déjà ou qui répond à une demande croissante sera priorisé. Si vous avez fait vos preuves ailleurs, faites-le savoir. Si votre produit est une nouveauté, étayez son potentiel avec des chiffres et des cas concrets. Pourquoi vous et pas un autre ? 

 

  • Focalisation et spécialisation, un professionnalisme sans faille : Évitez la dispersion. Dans le monde exigeant de la grande distribution, le professionnalisme est non négociable. Vous n’aurez pas de seconde chance de faire une bonne impression : préparer votre pitch de vente, un document de présentation de la compagnie et un plan de commercialisation en bonne et due forme. Le CIBÎM est présent pour vous accompagner avec tous ces sujets (voir la rubrique services du CIBÎM) 

 

  • Pensez comme un acheteur et maitrisez vos chiffres : Les acheteurs sont constamment sollicités. C’est pour cela qu’au CIBÎM nous avons mis en place deux semaines incontournables en février. Pendant ces deux semaines vous aurez la chance de rencontrer les acheteurs et de leurs présenter vos produits, plus d’informations ici : https://cibim.org/rencontres-dacheteurs/ Montrez que vous comprenez les défis du marché du détail et que vous souhaitez réellement collaborer. Attendez-vous à être challengé sur les prix, les remises et les conditions. Une connaissance approfondie des chiffres et de votre concurrence directe et indirecte est essentielle. L’idéal pour débuter est de demander à faire un test de marché : c’est-à-dire commencer par un nombre de magasins limité. 

 

  • La patience, une qualité indispensable à acquérir : Entre le premier contact et la mise en rayon, il peut se passer plusieurs semaines, plusieurs mois. La patience est la clé dans ce processus, et surtout ne pas hésiter à relancer les personnes concernées. N’oubliez pas, une relance ne se limite pas à l’envoi des échantillons ! 

 

  • Communication créative et déploiement marketing : Concevez un plan de communication et une stratégie marketing réaliste et efficace. Multipliez votre présence en ligne sur différents canaux et différents réseaux sociaux, en fonction de votre cible.  Pensez également à arrimer vos communications en fonction des calendriers de promotion en magasin et à faire part aux acheteurs des efforts de déploiement réalisés pour soutenir vos ventes. 

 

  • Veille continue : Ne vous reposez pas sur vos lauriers. Anticipez l’avenir, innovez constamment avec de nouveaux produits, un emballage actualisé, une communication professionnelle et une présence accrue en ligne. Participez également à des événements du milieu bioalimentaire pour rester au courant de l’actualité dans le domaine https://cibim.org/evenements/ et participez à des salons en tant qu’exposant et visiteurs https://cibim.org/activites-visibilites/. 

 

Et après ? Comment perdurer ?  

La réussite sur le marché du détail québécois nécessite un suivi assidu : 

  • S’assurer que vos fiches produits sont toujours à jour. 
  • Garantir des volumes de production suffisants et constants.  
  • Organiser des visites inopinées en magasin pour s’assurer du positionnement optimal de ses produits.  
  • Être présent pour soutenir les gestionnaires de catégorie et clients pour les suivre dans les commandes au quotidien et maintenir une relation solide.  
  • Élaborer un calendrier de suivi des livraisons, des dégustations en magasin. 
  • Analyser régulièrement vos rapports de vente.  

 

Vous voulez encore en savoir plus, écoutez cet épisode du balado du CÎBIM, Nourrir vos ambitions, Comment implanter ses produits locaux dans les commerces de détail québécois ?

Pour tout accompagnement, n’hésitez pas à contacter l’équipe du CÎBIM pour toutes questions, nous sommes là pour vous accompagner, profitez-en !  info@cibim.org

 

Écoutez tous les épisodes de ce balado sur votre plateforme préféré :

Spotify

Amazon

Deezer

Articles similaires
Dans le cadre de la stratégie de Santé Canada en matière de saine alimentation un étiquetage nutritionnel complémentaire au tableau de la valeur nutritive (TVN)... EN SAVOIR PLUS
Depuis 25 ans, le CIBÎM offre des espaces et des occasions de maillages pour le développement du réseau d’affaires des entrepreneurs bioalimentaires de Montréal. Notre... EN SAVOIR PLUS
Dans le cadre du salon Expo Manger Santé et Vivre Vert 2024, les membres du CIBÎM se sont prêtés au jeu de concevoir une recette... EN SAVOIR PLUS